ET PUIS MERDE.

ET PUIS MERDE – Voilà l’intelligible message reçu lors de la promenade rituelle de Santa Monica à Venice Beach. Merde, fatiguée de cette semaine sinistre. Fatiguée de l’hypocrisie de nos dirigeants. Merde, fatiguée de l’ignorance d’une frange de la population qui, sans complexe, joue les prolongations de la violence à travers leurs mots ignares. Amalgame. Racisme. Complaintes stériles. Merde et merde car Bruxelles n’est pas la seule touchée ! Fatiguée des médias du sensationnel qui remuent du vent ensanglanté. Dégoûtée même. Épuisée d’être triste et de me tracasser. Merde, je n’ai pas choisi ce côté-là. Alors, je n’écrirai pas sur ce que le terrorisme m’inspire ! Car il est partout : le terrorisme social, le terrorisme économique, le terrorisme culturel et pire le terrorisme intellectuel ! Et les masses crétines s’embourbent ! Dieu les pardonne, mais lequel ? Alors, concentrons-nous chacun sur ce que nous faisons de mieux et rayonnons de nos dons ! De ce qui nous apporte la joie. Et touchons, au passage, le voisin, l’étudiant, le collègue, l’enfant, le frère, le cousin, le passant. L’Autre. Si beau dans sa différence. Miroir, oh mon beau miroir, l’Autre c’est toi. DIVERSITÉ, voici comment on célèbre la vie, le dimanche, à Venice Beach, autour du Drum Circle. Au rythme des percussions, une faune panachée danse et frappe sur des rythmes tribaux qui enivrent.  Ca sent bon le cannabis. Les sourires réchauffent comme ce merveilleux soleil qui se couchera bientôt. Enfants, parents, vieux hippies, sans abris, touristes, Angelinos, amoureux de toutes les couleurs. Et merde, que ça fait du bien ! Vibrante semaine, les Magiciens !

 

IMG_4580

 

IMG_4564

 

IMG_4571

 

IMG_4568

 

IMG_4578

 

IMG_4577

 

A propos de l'auteur

Magisophienne

ECRIVAINE - JOURNALISTE - ORATRICE - MENTOR. Passionnée par l’Homme captivant et les connexions illimitées entre les êtres, Sophie, telle une Magicienne, éveille, révèle et déploie les Possibles. Un pas plus loin vers toujours plus de conscience de Soi, de l'Autre et du monde qui nous entoure. Dynamique et spontanée, elle écrit, parle, inspire, rassemble, connecte, écoute et guide, en croisant les supports médiatiques. Ses messages porteurs de sens se transmettent toujours dans le langage du coeur. Aiguillonnée par une irrépressible soif des Autres, Sophie émeut au travers de mots vivifiants, éclairés par son intuition infuse, avec audace et authenticité. Un seul mot d’ordre : OSER. Oser exprimer, oser s’exprimer. Se rêver et réaliser. Reflet pour chacun, Sophie favorise la rencontre à Soi par la présence à l’Autre.

5 Réponses

  1. Célestine

    Splendide ton billet.
    Rayonnons de nos dons.Oui. Envoyons notre lumière. Faisons respirer les consciences, plongeons nous dans un bain d’eau pure.
    merci de tout coeur pour ce beau texte.
    j’aurais aimé l’écrire.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre
    • Magisophienne
      Magisophienne

      Hello Célestine !

      J’ai pris un peu de temps à répondre, j’étais dans une autre sphère !
      Ca me fait plaisir de lire que tu as aimé ce billet.

      Merci de venir régulièrement me faire un coucou sur ce blog.
      Prends bien soin de TOI.

      Répondre
  2. bizak

    Comme une note plus sonore qui surgit de ce tintamarre, pour dire que la vie n’est pas forcément celle que véhiculent les médias, les penseurs à recettes bloquées. Le terrorisme n’est pas seulement celui où éclatent des balles, le terrorisme est dans notre égoïsme, dans notre indifférence, dans notre suffisance. Le terrorisme c’est la partie jouée d’avance. Je comprends ton cri Sophie, c’est un écrit d’une révoltée , d’une femme pleine de vie. Faisons respirer les consciences, comme l’a dit la Céleste. Oui il est temps de dire, il est temps de prendre conscience de nos valeurs, nos vrais valeurs humaines. j’ai aimé quand tu dis : « Et touchons, au passage, le voisin, l’étudiant, le collègue, l’enfant, le frère, le cousin, le passant. L’Autre. Si beau dans sa différence « .. merci Sophie de ce cri d’espoir et de vie.

    Répondre
    • Magisophienne
      Magisophienne

      Bizak, me revoilà, désolée pour le long délai dans ma réponse. Merci pour l’écho formulé, toujours avec bienveillance et sagesse ! J’aime te lire. Quel talent dans la pose des mots ! A très vite pour d’autres partages.

      Répondre
  3. Pierre

    Merci pour ce ras-le-bol salutaire. La vie ne s’arrête pas plus un jour qu’un autre, ici ou ailleurs. Tous les jours il y a des raisons de se lamenter, mais tous les jours il y en a aussi de se réjouir. Alors autant faire le bon choix 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.